franc-cfaDans cet ouvrage, l’auteur revisite la politique monétaire suivie actuellement par les institutions sous régionales en Afrique de l’Ouest à la lumière de la crise de de la zone euro. L’alternative qu’il propose consiste à soumettre le processus d’unification monétaire à la construction préalable d’un espace politique et économique cohérent, base d’un développement socio-économique solidaire et stable. L’auteur prône la formation de deux nouvelles fédérations qui avec celle du Nigéria lanceront une...
coton-afriqueLes producteurs de coton d’Afrique ont eu de bonnes performances agricoles en 2011, malgré la pause pluviométrique. Cependant, sur le plan commercial, ils craignent pour les prix si les Etats-Unis continuent à subventionner leurs producteurs. Malgré la longue pause pluviométrique observée un peu partout en Afrique durant la dernière campagne agricole, la production cotonnière du continent a plutôt augmenté, par rapport à l’année dernière. La révélation a été faite, mardi, à Kolda, par Moussa...

Infos brèves via Twitter

RT @j2dAfr: #AYAForum2017 #AgriPitch2017 les jeunes ne sont pas toujours conscients des opportunités dans le secteur agricole @kenloh @ghi
RT @IITA_CGIAR: @kenloh CTA -Young people have to be conscious that there are opportunities in Agriculture #AgriPitch2017 @AfDB_Group @CTAf
RT @urbanattic_: @AgriTerres from @WoeLab exploring new perspectives at #AYAForum2017 @IITA_CGIAR #ICT4agri @OIF_ffin @waziupIOT #IoT https…
RT @damisco87: Ken Lohento: "African Food market can create $1 Billion opportunity in the coming year" #AYAForum2017 #AgriPitch2017
RT @AGROHUB: Great welcome address by Ken Lohento from CTA on youth involvement in agriculture using ICT. @CTA_flash #AYAForum2017 #AgriPi
RT @AfriPerspects: Retweeted Festus Okunlola (@damisco87): Ken Lohento: CTA has a youth strategy to support youth engagement in... https:/…
RT @Ghiscobaps: Africa needs to sow "Youths, Innovation,ICT, Agriculture", to have "Prosperity and Food Security" @CTAflash @kenloh #AYAFo
@ChawkiChahed @AfDB_Group @CTAflash Michael Hailu is @CTAflash Director - Thanks 😊
RT @jimi365: #ayaforum2017 "Let's make agric a sexy business in Africa " @kenloh #EnableYouth
RT @rhysrose: Make #Agriculture a sexy business #Agribusiness says @kenloh of #CTAflash at #AYAForum2017 happening now. @AfDB_Group @IIT

Dakar, 19 déc (APS) – Le taux de croissance du Produit intérieur brut (PIB) réel de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) est fixé, en 2012, à 6,4%, selon le conseil des ministres de l’union réuni récemment à Niamey (Niger).

Le conseil des ministres de l’UEMOA était en réunion ordinaire vendredi à Niamey sous la présidence de José Mario Vaz, ministre des Finances de la Guinée-Bissau.

 

Etaient également présents à cette rencontre, Cheikh Hadjibou Soumaré, président de la Commission de l’UEMOA, Tiémoko Meyliet Koné, gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique e l’ouest (BCEAO), Christian Adovelande, président de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), etc.

Outre le taux de croissance du PIB fixé à 6, 4%, le communiqué transmis à l’APS indique que le niveau des réserves de change représente plus de 6 mois d’exportation à fin novembre, correspondant à un taux de couverture de l’émission monétaire de près de 112%.

Concernant la BCEAO, le conseil des ministres, après examen de la situation économique et financière de l’UEMOA, s’est félicité des ‘’perspectives favorables de l’union, marquées notamment par la reprise plus rapide que prévue de l’activité économique en Côte d’Ivoire’’.

Cette situation a été aussi rendue possible par ‘’la réalisation de flux d’investissements étrangers (IDE) importants dans le secteur minier et l’accroissement des investissements publics en infrastructures dans la plupart des Etats’’.

A Niamey, les ministres se sont toutefois préoccupés des résultats ‘’peu satisfaisants’’ de la campagne agricole 2011-2012 dans les pays sahéliens.

Face à cette situation, souligne le communiqué, ‘’les ministres ont recommandé la mise en œuvre de mesures visant à assurer un meilleur approvisionnement des marchés en produits vivriers, l’accroissement des échanges intra-régionaux, la lutte contre les comportements spéculatifs et le recours aux stocks de souveraineté alimentaire’’.

Selon le conseil des ministres, ‘’ces mesures sont de nature à limiter l’impact de la baisse de la production céréalière sur l’inflation’’.

Les ministres des Finances l’UEMOA se sont par ailleurs engagés à ‘’poursuivre les efforts d’assainissement des finances publiques en vue de contenir les déficits tout en préservant l’investissement public dans les infrastructures’’.

L’UEMOA regroupe le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Ces pays ont en commun le franc CFA.

Par/Source/date: OID/AD - Agence Sénégalaise de presse - 19/12/2011

 

 

 

 

 

 

 

Le Blog de Ken Lohento

Des téléphones portables au secours du crédit agricole? (Par Élise Bouëdron et Ken Lohento, publié dans le Bulletin Inter-Réseaux, Janvier – Juin 2016)  La téléphonie mobile pourrait-elle révolutionner l’accès au crédit en milieu rural? De plus en plus d’initiatives visent à améliorer l’accès au financement des agriculteurs par la té- léphonie mobile. Cet article passe en revue certaines d’entre elles et interroge le…
 
 
 

Recherche

Contact

Abonnement RSS

Allez au bas de page de chaque rubrique du site, et cliquez sur le lien "Syndication - RSS"